Yin et Yang

Aujourd’hui je vais vous parler d’un concept qui n’est pas toujours évident à appréhender (et encore moins à expliquer!!) : le Yin et le Yang. Il s’agit d’une notion assez complexe parce qu’elle englobe tous les aspects de la vie.

Pourquoi ai-je choisi d’aborder cette notion ?

Parce que le Qi Gong et le Taichi Chuan sont deux arts énergétiques chinois et que ce concept Yin-Yang est fondamental dans la pensée chinoise. Ainsi, en comprenant un peu mieux la philosophie chinoise, vous pourrez appréhender de façon plus profonde votre pratique.

En effet, lorsque nous pratiquons le Qi Gong ou le Taichi Chuan, dans tous nos mouvements nous cherchons à équilibrer les deux aspects Yin et Yang de notre corps, de notre énergie et de l’énergie qui nous entoure.

Allez, je me lance dans mon explication.
Tout d’abord, voici un dessin du concept Yin / Yang que beaucoup connaissent. On appelle ce schéma un « Taiji ». Je vais m’en servir pour illustrer mes propos.

Yin et Yang

Yin et Yang

Alors qu’est-ce que le Yin et le Yang ?

Le Yin et le Yang sont l’origine de la vie, la loi universelle de notre monde, la source de l’existence de tous les êtres. Le Yin et le Yang sont les deux facettes d’une même réalité. Chaque objet, chaque phénomène dans l’Univers se compose de deux aspects : le Yin et le Yang.

Ces deux aspects sont :

  • opposés,
  • complémentaires et indissociables,
  • croissants et décroissants,
  • en transformation continue,
  • et relatifs.

Avant de commencer à expliquer ces notions, il faut d’abord que je précise que, pour classifier deux éléments en Yin et Yang, il faut qu’il y ait une relation, un lien entre ces deux éléments. En effet, on comprend le lien entre le jour et la nuit quand on est dit que le jour est Yang par rapport à la nuit. Mais on ne peut pas dire que le jour est Yang par rapport à l’océan. Donc, quand on veut qualifier les deux aspects d’un phénomène, il faut que ces deux aspects soient liés.

Comment procéder pour qualifier quelque chose de Yin ou de Yang ? En général, ce qui est Yang est plutôt associé à la chaleur, la lumière, ce qui monte, ce qui est léger, robuste, extérieur, en activité. Et ce qui est Yin est plutôt associé au froid, l’obscurité, ce qui descend, ce qui est lourd, fragile, intérieur, en repos. Il existe d’autres critères de classification, je ne vous donne que les principaux.

Et maintenant, je vais tenter de vous expliquer les notions évoquées précédemment : Yin et Yang sont opposés, complémentaires et indissociables, croissants et décroissants, en transformation continue, et relatifs.

Ils sont opposés.

Si vous observez le schéma, le Yin est blanc, le Yang est noir. Mais on peut trouver d’autres exemples :

  • la lune est Yin, le soleil est Yang ;
  • la nuit est Yin, le jour est Yang ;
  • la Terre est Yin, le Ciel est Yang ;
  • l’eau est Yin, le feu est Yang ;
  • l’automne et l’hiver sont Yin, le printemps et l’été sont Yang ;
  • le féminin est Yin, le masculin est Yang ;
  • la droite est Yin, la gauche est Yang ;
  • la lenteur est Yin, la rapidité est Yang ;
  • le bas est Yin, le haut est Yang.

Et l’on pourrait trouver beaucoup d’autres illustrations de cette opposition.

C’est ce qui permet de différencier ce qui est Yin de ce qui est Yang. Il y a une opposition perpétuelle entre Yin et Yang et cette opposition, cette « lutte » permet de créer une dynamique entre les deux.

Malheureusement beaucoup réduisent ce concept à cette opposition et restent figés sur cette position. Mais Yin et Yang sont beaucoup plus complexes.

En effet, Yin et Yang sont opposés mais ils sont aussi indissociables et interdépendants l’un de l’autre.

C’est-à-dire que l’un n’existe que parce que l’autre existe. Reprenons nos exemples précédents : la nuit n’existe que parce que le jour existe. Ce que nous qualifions de nuit ne peut l’être que parce que nous avons le jour pour comparer. Le noir ne peut être qualifié de noir qu’en opposition au blanc. Le principe masculin ne pourrait pas exister s’il était seul et qu’il n’y avait pas de principe féminin pour opposer / comparer. Et il en est de même pour tous les aspects Yin et Yang.

Yin et Yang sont donc opposés et interdépendants mais ils passent également par des phases de croissance et de décroissance.

Reprenons notre schéma, nous pouvons remarquer que le Yang augmente progressivement (à la fois il « monte » et il « grossit »), arrive à son apogée puis décroît petit à petit. C’est la même chose pour le Yin. Tous les deux évoluent dans des phases cycliques, et il en est de même partout dans la nature : le soleil monte et augmente progressivement au cours de la journée, puis, après midi, il décroît tranquillement.

Yin et yang observent des cycles de croissance et de décroissance mais ils sont également en transformation continue.

Ce qui était Yin à un moment peut devenir Yang à un autre. Si vous observez à nouveau le Taiji, vous apercevez que quand le Yang est à son apogée (le plus large), à ce moment-là il décroît et se transforme petit à petit en Yin. Et inversement, quand le Yin est à son apogée, lui aussi décroît et se transforme petit à petit en Yang. Je m’explique un peu mieux en reprenant l’exemple précédent : le soleil monte puis redescend. Au moment où son cycle se termine, il pourrait recommencer directement un autre cycle. Mais ce n’est pas ce qu’il se passe. Au moment où le soleil est à son apogée, petit à petit, un autre cycle que le sien se met en place. Le cycle du soleil se transforme.

Ainsi rien n’est figé, n’est immuable. Tout est en mouvement perpétuel et se transforme à tout instant. Ce qui était Yin à un moment deviendra Yang ensuite et vice-versa. On peut en trouver plusieurs exemples autour de nous :

  • la nuit laisse place au jour ;
  • la lune laisse place au soleil ;
  • notre journée très active, où l’on bouge beaucoup va laisser la place au sommeil, moment de calme ;
  • l’hiver laisse la place au printemps et à l’été.

Rien ne reste éternellement Yang ou Yin, tout se transforme.

Nous venons donc de voir que les concepts Yin et Yang sont opposés, complémentaires et indissociables, croissants et décroissants, en transformation continue. Il me reste maintenant à expliquer en quoi ils sont relatifs.

La relativité dans le concept Yin / Yang est le fait que ce qui est Yang par rapport à quelque chose peut ne pas l’être par rapport à autre chose.

Ce n’est pas très clair alors je vais utiliser un exemple plus parlant je l’espère. Pensons à une journée où le ciel est gris et où il pleut de temps en temps. Si l’on compare par rapport à la nuit qui est Yin, alors notre journée est Yang. Mais si l’on compare notre journée grise et pluvieuse par rapport à une journée ensoleillée, alors notre journée est Yin. Vous me suivez ? Notre journée grise est Yang quand on la compare à la nuit mais elle est Yin quand on la compare à une journée ensoleillée. Cela veut tout simplement dire que lorsque vous qualifiez quelque chose de Yin ou de Yang, cela n’est valable que dans un contexte donné, à un moment donné, sous un aspect donné. Éclairez votre contexte d’une autre façon et la notion de Yin ou de Yang peut tout à fait se transformer.

Enfin, je voulais vous préciser un autre petit détail dont je n’ai pas encore parlé : rien n’est complètement Yin, rien n’est complètement Yang.

Si vous observez encore une fois le Taiji, vous pouvez remarquer que dans le Yang noir il y a un point blanc Yin et que dans le Yin blanc il y a un point noir Yang.

Vous commencez à saisir toute la difficulté de mon exercice d’aujourd’hui quand j’ai choisi de vous expliquer les notions de Yin et de Yang. Ce deux concepts présents partout autour de nous, à l’origine de toute chose sont tellement complexes à saisir car en perpétuel mouvement, transformation et relativité.

Comment ce concept s’incarne t-il dans la pratique du Taichi Chuan et du Qi Gong ?

Quand vous exercez un mouvement, si vous avancez, ce sera un mouvement Yang, si vous reculez, ce sera un mouvement Yin. Si votre mouvement est plutôt ascendant, il sera de nature plus Yang et s’il est descendant, de nature plus Yin. Si vous travaillez le côté gauche, vous travaillez le côté Yang, et si c’est le côté droit ce sera le côté Yin. Si vous pratiquez un mouvement ascendant vers la gauche, ce sera un mouvement Yang-Yang. Si c’est un mouvement ascendant vers la droite, au contraire vous intégrerez du Yin dans votre mouvement Yang, c’est-à-dire un mouvement Yang-Yin.
Si vous observez bien les mouvements que l’on vous enseigne, à chaque fois que l’on travaillera un aspect Yang, on travaillera ensuite l’aspect Yin. Ainsi, si l’on avance, ensuite on reculera, si l’on monte, ensuite on descendra, si on tourne à gauche, ensuite on tournera à droite, etc…

Ceci est très important, car cela nous permet de travailler les deux aspects d’une même réalité, de rééquilibrer le Yin et le Yang à l’intérieur de notre corps, donc faire circuler notre énergie et ainsi « engendrer la vie à l’intérieur de nous ». Car rappelez-vous la définition de base du Yin et du Yang : le Yin et le Yang sont l’origine de la vie, la loi universelle de notre monde, la source de l’existence de tous les êtres.

Et bien, maintenant, à vous de jouer ! Observez vos mouvements et essayez de qualifier s’ils sont plutôt de nature Yin ou plutôt de nature Yang. Mais surtout n’oubliez pas qu’ils sont en mouvement et transformation perpétuels, et que ce qui était Yin ou Yang à un moment donné ne l’est peut-être déjà plus !

Mots clés : J’exerce dans un cabinet à Muret avenue jacques douzans. Il se situe près de la ville de eaunes, de Seysses, à côté du lherm et de Lavernose. Cugnaux se trouve tout près également ainsi que Colomiers, Pibrac, Plaisance du touch et Tournefeuille sans oublier Blagnac. Le cabinet est également tout près de Toulouse. Je donne également des cours de qi gong à auterive, ce qui peut intéresser les personnes de labarthe ou plutôt peut-on dire labarthe-sur-lèze, ainsi que lagardelle-sur-lèze, eaunes et miremont. Ce sont toutes des villes situées au bord de la lèze, tout près de l’ariège, mais encore en haute-garonne. Les habitants de cintegabelle peuvent également être intéressés par les cours tandis que ceux de venerque et de le vernet préfèreront ceux de Muret. Le qi gong, parfois écrit qigong ou qi-gong est basé sur la théorie du yin yang et est similaire au taichichuan qu’on raccourcit parfois en taichi. Les deux travaillent sur le qi.
Je propose également des massage énergétique de type californien et suédois, ainsi que des massages énergétiques tibétain, indonésien ou encore appelé abyangua utilisant la médecine ayurvédique. C’est une médecine qui trouve ses origines dans l’ayurvéda, qui est une médecine indienne. J’ai effectué mes études à l’école shenti. J’utilise différentes techniques telles que pression, effleurage ou bien pétrissage. Cela permet de se reposer et se relaxer. Je vous offre un cadre agréable dans un centre de relaxation où vous pourrez retrouver d’autres massages. Ce sont tous des massages procurant du bien-être. Vous pourrez vous faire masser par un masseur confirmé, en l’occurence moi-même Gwénaëlle MAY.
Tous les cours sont ouverts à tous, aussi bien les femmes en cours de grossesse, en cours de maternité, ou bien le femme enceinte (enceintes). Mais les cours de qi gong s’adressent également aux seniors, aux personnes en recherche de bien-être, d’un retour à la nature, afin de prendre soin de sa santé. Pour cela in utilise la médecine chinoise, qui nous vient de chine. Les mots que j’affectionne particulièrement sont amour et bienveillance.
Le mouvement privilégié dans le cours de qi gong est naturel, avec une respiration douce. Nous pratiquons des exercices en mettant une intention dans le mouvement. Tous ces gestes de qi gong renforcent la souplesse mais également la musculature et donc le muscle. On travaille aussi l’équilibre tout en effectuant un renforcement en douceur, c’est-à-dire avec des mouvements doux et une intention douce.
Il s’agit d’un art médical qui permet de relier corps, main, pied et esprit. Nous travaillons également en fonction des organes et aidons l’énergie à circuler dans les méridiens. Nous agissons sur les 5 organes principaux de la mtc : coeur, poumons, foie, rate et reins. La libre circulation du qi permet de prévenir les maladies et de soigner le cancer. Il s’agit donc d’un système de prévention de prévention, de renforcement du système immunitaire. Tous les cours se passent avec le sourire et nous cultivons la joie et le bonheur. L’enseignement favorise la relaxation ainsi que la longévité. Le système féminin est également mis à l’honneur et le qi gong et les massages aident à favoriser la fécondité, nourrir la féminité, favoriser la fertilité et faciliter la ménopause.
L’association s’appelle l’envol des oies sauvages.
Les 5 éléments chinois sont le ciel, la terre, l’eau, le métal, le feu et l’air.
Je m’appelle gwenaelle may, que l’on peut également écrire ainsi : gwénaëlle.
La pratique régulière du qi gong et des massages bien-être et énergétique aide à lutter contre l’arthrose, le diabète, les rhumatismes, aide à diminuer le mal de dos, le stress, les maux de tête, renforce la souplesse des articulations, des vertèbres. Il permet également une meilleure circulation du sang dans les vaisseaux et les artères, et favorise le système veineux. La circulation du qi aide à une meilleure vue et de ce fait travaille sur l’œil et les yeux et aide la peau à la détoxification, c’est-à-dire à se nettoyer, de détoxifier. Cette pratique du qi gong ne remplace pas d’aller voir le kiné, ou si l’on préfère le kinésithérapeute, ainsi que l’ostéo, ou l’ostéopathe ni la sage-femme. Je ne suis pas thérapeute.
Pendant le qi gong, on travaille doucement au renforcement musculaire et notamment les groupes de muscles tels que : cuisse, abdo-fessier.
Il existe aussi des massages spécifiques pour alléger l’abdomen, en massant doucement le ventre, et particulièrement le nombril, centre d’énergie, présent dans le chakra.
Le qi gong développe l’ancrage et l’enracinement, en travaillant par exemple la posture de l’arbre et visualisant la lumière du soleil ou de la lune, ainsi que de l’univers, entrant dans notre corps. Celui-ci se met alors à rayonner tel une étoile. Nous travaillons à développer notre aura tout en gardant présent à l’esprit nos racines.
Le qi gong et les massages pratiqués sont issus du tao, et de la philosophie chinoise taoiste, initié par son fondateur lao-tseu laozi. Un apport à la culture chinoise par confucius et le bouddhisme. Les techniques employées s’apparentent à de la méditation en mouvement. Pour démarrer l’activité, nous commençons toujours par des auto-massage de type tuina. C’est-à-dire de l’acupuncture avec les doigts, ou digitopression sur des points précis. Cet auto-massage est aussi connu sous le nom de do-in. Le qi gong est un art qui s’apparente à l’aikido ou au shisatsu. Le tachichuan, quant àlui, est issu du mont wudang. Mes maîtres sont liuhe et le docteur liudong de la famille liu. He et Dong sont frères et sœurs et ont fondé l’école linggui, à laquelle therry alibert a participé une fois.
Le qigong est un outil formidable pour développer notre intuition avec les anges.
Catherine donny mélézan melezan nous a rejoint et propose dorénavant des cours de yoga hatha avec des postures asana.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s