Quelle est la posture de base en Qi Gong ?

Aujourd’hui, après l’article sur le concept Yin-Yang, je vais vous parler un peu moins de théorie (même si cela est toujours nécessaire pour mieux appréhender et comprendre le Qi Gong) et un peu plus de la pratique.

Quand nous démarrons le Qi Gong ou le Taichi Chuan ou quand nous pratiquons seul à la maison, il n’est pas toujours évident de savoir comment se positionner pour ne pas mettre son corps en difficulté et permettre à l’énergie de circuler. C’est ce que je vais vous expliquer dans cet article.

Quand vous devez vous tenir debout, immobile, la posture de base que vous devez adopter est la suivante :
  • pieds parallèles et écartés de la largeur du bassin ou des épaules,
  • et le poids de votre corps centré entre vos deux jambes,
  • les genoux légèrement fléchis,
  • le bassin légèrement rétroversé.

La posture de base en Qi Gong

Les pieds doivent être parallèles et le poids du corps centré entre les deux jambes pour permettre une bonne stabilité dans le sol. Vous verrez que ce n’est pas si habituel que cela. Observez-vous dans la vie courante quand vous devez rester debout (quand vous êtes dans une file d’attente ou bien quand vous discutez avec des amis par exemple) : n’êtes-vous pas généralement avec au moins un pied en « diagonale » ou bien en appui sur une jambe plus que sur l’autre ? Or, ces postures, que l’on prend régulièrement, mettent à mal nos articulations. En effet, quand on a un pied ouvert (en « diagonale »), souvent, le risque est de ne pas aligner notre genou correctement au-dessus de notre cheville. Ou bien, quand le poids de notre corps est plus important sur une jambe que sur l’autre, cela crée une pression au niveau de nos chevilles et genoux ainsi qu’un décalage au niveau du bassin. A la longue, cela peut provoquer des douleurs qu’on peut ne pas sentir dans les jambes mais ailleurs, au niveau de notre colonne vertébrale par exemple. Voilà pourquoi, en Qi Gong et en Taichi Chuan, nous préconisons, dans les postures immobiles, d’avoir les pieds parallèles et le poids centré entre les deux jambes. De plus, cette posture favorise un ancrage, un enracinement plus profond.

J’ai précisé, un peu plus haut, qu’il fallait également avoir les genoux légèrement fléchis. C’est tout simplement parce qu’ainsi notre bassin devient mobile. A nouveau, observez-vous et faites le test. Mettez-vous debout jambes tendues et essayez de bouger votre bassin. Que va t-il se passer ? En forçant un peu, vous allez réussir à le bouger, mais tout votre dos bougera également : vous devrez pencher le dos en avant ou en arrière et ce sont même vos lombaires qui devront faire un effort. Essayez maintenant de fléchir très légèrement vos genoux et de basculer votre bassin : la bascule se fera toute seule, sans effort de votre dos et ce dernier pourra rester droit. A nouveau, cette position que je demande à mes élèves, est là pour leur permettre de rendre leur corps plus mobile tout en le protégeant.

Le quatrième point est d’avoir le bassin légèrement rétroversé, cela signifie que vous allez le basculer légèrement vers l’avant. Mais, attention, seul le bassin doit bouger, le haut de votre corps et notamment votre poitrine doivent rester droit. Si vous le souhaitez, mettez-vous de profil devant une glace et observez votre reflet dans le miroir quand vous opérez votre bascule du bassin. Si j’insiste autant sur cette position du bassin, c’est parce vous avez un point énergétique important au niveau de votre périnée : c’est le point Hui Yin, que l’on a traduit par « Porte de la Terre ». En basculant légèrement votre bassin vers l’avant, vous permettez à ce point énergétique de se retrouver face à la Terre. Si vous avez tendance à être cambré, cela vous permet également de soulager vos lombaires et d’avoir le dos droit. Ainsi, vous allez favoriser une position verticale qui vous permet d’être le lien entre la Terre et le Ciel.

Cette position, qui peut paraître complexe à lire ainsi cet article (mais qui ne l’est pas, je vous rassure) est là pour nous permettre d’avoir un corps détendu, relâché. Quand vous avez le corps tendu, le Qi circule plus difficilement. Un corps sans tension permet la libre circulation du Qi. C’est également une position qui facilite l’ancrage dans la Terre, cette sensation d’être enraciné.

Je tiens à préciser que, lorsqu’on démarre, il n’est pas toujours évident d’adopter cette posture et de s’y sentir bien. Cela a été mon cas, comme celui de beaucoup de personnes au début. On peut également éprouver des difficultés à tenir sur une longue durée. C’est normal. Si votre corps n’est pas habitué, il va falloir qu’il s’adapte. Laissez-lui le temps. Petit à petit, vos muscles (car oui, les muscles des jambes travaillent dans cette posture!) se développeront et vous pourrez tenir longtemps. Au départ, soyez doux avec vous, et commencez uniquement par quelques minutes (2 ou 3 min). Vous augmenterez la durée au fur et à mesure de votre pratique.

D’ici quelques temps, je vous posterai une petite vidéo pour vous montrer cette posture de base.

En attendant, n’hésitez pas à laisser un petit message pour faire part de votre expérience.

Mots clés : J’exerce dans un cabinet à Muret avenue jacques douzans. Il se situe près de la ville de eaunes, de Seysses, à côté du lherm et de Lavernose. Cugnaux se trouve tout près également ainsi que Colomiers, Pibrac, Plaisance du touch et Tournefeuille sans oublier Blagnac. Le cabinet est également tout près de Toulouse. Je donne également des cours de qi gong à auterive, ce qui peut intéresser les personnes de labarthe ou plutôt peut-on dire labarthe-sur-lèze, ainsi que lagardelle-sur-lèze, eaunes et miremont. Ce sont toutes des villes situées au bord de la lèze, tout près de l’ariège, mais encore en haute-garonne. Les habitants de cintegabelle peuvent également être intéressés par les cours tandis que ceux de venerque et de le vernet préfèreront ceux de Muret. Le qi gong, parfois écrit qigong ou qi-gong est basé sur la théorie du yin yang et est similaire au taichichuan qu’on raccourcit parfois en taichi. Les deux travaillent sur le qi.
Je propose également des massage énergétique de type californien et suédois, ainsi que des massages énergétiques tibétain, indonésien ou encore appelé abyangua utilisant la médecine ayurvédique. C’est une médecine qui trouve ses origines dans l’ayurvéda, qui est une médecine indienne. J’ai effectué mes études à l’école shenti. J’utilise différentes techniques telles que pression, effleurage ou bien pétrissage. Cela permet de se reposer et se relaxer. Je vous offre un cadre agréable dans un centre de relaxation où vous pourrez retrouver d’autres massages. Ce sont tous des massages procurant du bien-être. Vous pourrez vous faire masser par un masseur confirmé, en l’occurence moi-même Gwénaëlle MAY.
Tous les cours sont ouverts à tous, aussi bien les femmes en cours de grossesse, en cours de maternité, ou bien le femme enceinte (enceintes). Mais les cours de qi gong s’adressent également aux seniors, aux personnes en recherche de bien-être, d’un retour à la nature, afin de prendre soin de sa santé. Pour cela in utilise la médecine chinoise, qui nous vient de chine. Les mots que j’affectionne particulièrement sont amour et bienveillance.
Le mouvement privilégié dans le cours de qi gong est naturel, avec une respiration douce. Nous pratiquons des exercices en mettant une intention dans le mouvement. Tous ces gestes de qi gong renforcent la souplesse mais également la musculature et donc le muscle. On travaille aussi l’équilibre tout en effectuant un renforcement en douceur, c’est-à-dire avec des mouvements doux et une intention douce.
Il s’agit d’un art médical qui permet de relier corps, main, pied et esprit. Nous travaillons également en fonction des organes et aidons l’énergie à circuler dans les méridiens. Nous agissons sur les 5 organes principaux de la mtc : coeur, poumons, foie, rate et reins. La libre circulation du qi permet de prévenir les maladies et de soigner le cancer. Il s’agit donc d’un système de prévention de prévention, de renforcement du système immunitaire. Tous les cours se passent avec le sourire et nous cultivons la joie et le bonheur. L’enseignement favorise la relaxation ainsi que la longévité. Le système féminin est également mis à l’honneur et le qi gong et les massages aident à favoriser la fécondité, nourrir la féminité, favoriser la fertilité et faciliter la ménopause.
L’association s’appelle l’envol des oies sauvages.
Les 5 éléments chinois sont le ciel, la terre, l’eau, le métal, le feu et l’air.
Je m’appelle gwenaelle may, que l’on peut également écrire ainsi : gwénaëlle.
La pratique régulière du qi gong et des massages bien-être et énergétique aide à lutter contre l’arthrose, le diabète, les rhumatismes, aide à diminuer le mal de dos, le stress, les maux de tête, renforce la souplesse des articulations, des vertèbres. Il permet également une meilleure circulation du sang dans les vaisseaux et les artères, et favorise le système veineux. La circulation du qi aide à une meilleure vue et de ce fait travaille sur l’œil et les yeux et aide la peau à la détoxification, c’est-à-dire à se nettoyer, de détoxifier. Cette pratique du qi gong ne remplace pas d’aller voir le kiné, ou si l’on préfère le kinésithérapeute, ainsi que l’ostéo, ou l’ostéopathe ni la sage-femme. Je ne suis pas thérapeute.
Pendant le qi gong, on travaille doucement au renforcement musculaire et notamment les groupes de muscles tels que : cuisse, abdo-fessier.
Il existe aussi des massages spécifiques pour alléger l’abdomen, en massant doucement le ventre, et particulièrement le nombril, centre d’énergie, présent dans le chakra.
Le qi gong développe l’ancrage et l’enracinement, en travaillant par exemple la posture de l’arbre et visualisant la lumière du soleil ou de la lune, ainsi que de l’univers, entrant dans notre corps. Celui-ci se met alors à rayonner tel une étoile. Nous travaillons à développer notre aura tout en gardant présent à l’esprit nos racines.
Le qi gong et les massages pratiqués sont issus du tao, et de la philosophie chinoise taoiste, initié par son fondateur lao-tseu laozi. Un apport à la culture chinoise par confucius et le bouddhisme. Les techniques employées s’apparentent à de la méditation en mouvement. Pour démarrer l’activité, nous commençons toujours par des auto-massage de type tuina. C’est-à-dire de l’acupuncture avec les doigts, ou digitopression sur des points précis. Cet auto-massage est aussi connu sous le nom de do-in. Le qi gong est un art qui s’apparente à l’aikido ou au shisatsu. Le tachichuan, quant àlui, est issu du mont wudang. Mes maîtres sont liuhe et le docteur liudong de la famille liu. He et Dong sont frères et sœurs et ont fondé l’école linggui, à laquelle therry alibert a participé une fois.
Le qigong est un outil formidable pour développer notre intuition avec les anges.
Catherine donny mélézan melezan nous a rejoint et propose dorénavant des cours de yoga hatha avec des postures asana.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s