Conseils et explications pour bien pratiquer

Qu’est-ce que le Jing ?

Quand on se penche sur le Qi Gong et la Médecine Chinoise, on entend souvent parler de Jing.

Mais qu’est-ce ?

Le Jing est l’essence présente en toutes choses, la substance première, la source originelle, la source de vie.

Il correspond au capital de vitalité dont dispose chaque individu, comme un compte d’épargne dont on hérite au moment de notre conception et dans lequel on va puiser tout au long de notre vie, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. C’est à ce moment-là que l’on quitte notre corps.

Chez les humains, il est transmis par les parents. Le Jing de chaque personne est donc influencé par la santé des parents et leurs habitudes de vie au moment de la conception. A ce titre, il est différent en quantité et en qualité pour chaque personne.

On ne peut pas augmenter sa quantité, sauf les cas très rares de grands maîtres. Mais par contre, on peut améliorer sa qualité et le préserver par le Qi Gong, par des habitudes alimentaires saines, par une hygiène de vie adaptée et par une gestion de l’énergie sexuelle. Ainsi, quelqu’un avec une faible quantité de Jing à la naissance peut vivre vieux et en bonne santé s’il arrive à améliorer la qualité de son Jing et à le préserver. Cette préservation est donc d’une importance capitale pour notre longévité et notre santé.

Le Jing est conservé dans les reins. Nous ne pouvons pas le produire. On peut dire qu’il « dort » en nous. Il faut donc le « réveiller ». Pour cela, les reins ont besoin de feu pour chauffer et réveiller le Jing.

Donc en Qi Gong, on va souvent chercher à pratiquer des mouvements et des auto-massages pour chauffer les reins et réveiller notre Jing.

Les 3 méridiens Yang des bras

Lors d’un précédent article, je vous ai parlé un peu des 3 méridiens Yin des bras que sont les méridiens des poumons, du cœur et du maître cœur. Aujourd’hui, penchons nous sur les 3 méridiens Yang des bras.

A l’opposé des 3 méridiens Yin et complémentaires à ceux-ci, ils sont situés sur la face externe des bras. Ils démarrent au niveau des doigts et remontent vers le thorax. En cela, vous pouvez constater que le sens de circulation de l’énergie est inverse de celui des méridiens Yin. Mais c’est intéressant, car ainsi ils forment un « circuit ». En effet, l’énergie part du thorax, descend à l’intérieur des bras jusqu’aux doigts en suivant les méridiens Yin, puis redémarre depuis les doigts en remontant le long extérieur des bras jusqu’au thorax en suivant les méridiens Yang. Et c’est pourquoi, lors des auto-massages, nous remontons le long de l’extérieur du bras.

Les 3 méridiens Yang des bras sont ceux du gros intestin (ou colon), de l’intestin grêle et du triple réchauffeur.

Arrêtons nous un instant sur cette notion de triple réchauffeur, appelé également trois foyers. Il s’agit d’un concept, car on considère généralement que le triple réchauffeur n’a pas de forme physique (même si les découvertes récentes de l’interstitium laisse à penser le contraire). Il regroupe des fonctions physiologiques propres aux autres organes. Ainsi le réchauffeur inférieur correspond aux reins, vessie, intestin grêle et gros intestin, le réchauffeur moyen à la rate et l’estomac et le réchauffeur supérieur au cœur et poumons.

Mais revenons à nos trois méridiens Yang et commençons par celui de l’intestin grêle.

Le méridien de l’intestin grêle est le « compagnon » Yang du méridien Yin du cœur. Ainsi il démarre à l’auriculaire, remonte le long extérieur du bras pour finir au niveau du visage.  Vous pouvez observer que le tracé passe par les trapèzes. Aussi, il est bon de masser régulièrement vos trapèzes, cela peut, non seulement vous aider à vous détendre, mais également favoriser une meilleure digestion de votre nourriture.

Méridien de l’intestin grêle

 

Le méridien du gros intestin correspond, pour sa part, à la partie Yang du méridien Yin des poumons. En effet, poumons et gros intestin sont liés. Ainsi il démarre au niveau de l’index (juste à côté du pouce) et remonte lui aussi jusqu’au visage. Il y a un point très intéressant sur ce méridien. Il s’agit du point n°4, que vous pouvez apercevoir sur le schéma ci-dessous. Il se situe sur le dessus de la main, à la croisée des lignes du pouce et de l’index. Pensez à masser très régulièrement ce point dès que vous avez un rhume, un problème de sinus, etc … Il est très efficace dans ces cas. C’est aussi un point de santé générale, que vous pouvez stimuler en toute occasion. Une seule contre indication : pour les femmes enceintes dans les 3 premiers mois de la grossesse, on évite de stimuler ce point.

Méridien du gros intestin

Et maintenant terminons par le méridien du triple réchauffeur. Celui-ci  se situe au centre de la face extérieur du bras et correspond, en cela, à l’opposé du méridien Yin du péricarde. Il remonte également jusqu’au trapèze et contourne l’oreille. C’est pourquoi, nous massons cette partie du crâne (le contour des oreilles) car ainsi nous stimulons ce méridien et ce faisant, nous aidons à faire circuler l’énergie dans tous les organes (rappelez-vous le concept du triple réchauffeur que je vous ai décrit au début de l’article). Une astuce intéressante et qui fonctionne : imaginons que vous ayez besoin d’attention et de concentration pour quelques temps, massez votre crâne avec vos doigts de l’avant vers l’arrière en insistant sur le contour des oreilles, et vous verrez votre énergie et votre concentration s’accroître pour une heure ou deux.

Méridien du triple réchauffeur

Je vous ici évoqué, de façon brève, quelques notions sur les méridiens des bras. Je rappelle que le but n’était pas de les connaître en détails, mais d’en avoir une idée générale afin de comprendre un peu mieux ce que l’on fait dans notre pratique du Qi Gong. Dans un prochain article, je vous expliquerai les méridiens des jambes, afin de compléter nos connaissances.

Retour vers l’article « les 3 méridiens Yin des Bras »

Les trois méridiens Yin des bras

Pendant les vacances, nous avons fait une séance de Qi Gong un peu particulière. En effet, j’avais amené des planches d’acupuncture et nous avons observé le trajet des méridiens dont je vous parle si souvent. Comme tout le monde n’a pu être présent au cours, voici un petit récapitulatif de ce que nous avons dit. Ceci dit, cela peut également être utile à toute personne !

Mon objectif, ici, n’est pas de décrire en détail les différents points et le trajet précis de chaque méridien. Il y a, sur ce sujet, beaucoup de choses déjà écrites et vous trouverez plein de documents sur internet. L’idée, ici, est d’avoir un aperçu du trajet général des méridiens afin que vous ayez une idée de ce que vous stimulez quand vous pratiquez vos mouvements de Qi Gong.

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que lorsqu’on parle des 12 méridiens du corps, on parle en fait des 12 méridiens principaux, liés aux organes. Car il existe en fait d’autres méridiens : les 8 vaisseaux extraordinaires. Mais je vais surtout vous parler des 12 méridiens principaux. Ceux-ci se répartissent en 6 méridiens yin et 6 méridiens Yang. Et il y a encore une subdivision : parmi les 6 méridiens yin, 3 se trouvent dans les bras et 3 dans les jambes, et il en est de même pour les méridiens yang.

Donc pour résumer : 3 méridiens yin et 3 méridiens yang dans chaque bras, et 3 méridiens yin et 3 méridiens yang dans chaque jambe.

Aujourd’hui, je vais vous parler plus précisément des 3 méridiens Yin des bras. Il s’agit des méridiens des poumons, du cœur et du maître cœur (l’enveloppe protectrice du cœur correspondant au péricarde). En observant le schéma, vous pouvez constater que tous trois démarrent dans la poitrine, circulent le long intérieur du bras et se terminent au bout des doigts : le pouce pour le méridien des poumons, le majeur pour le méridien du maître cœur, et l’auriculaire pour le méridien du cœur. Si vous vous souvenez bien, c’est dans ce sens que l’on masse nos bras pendant l’auto-massage : on descend par l’intérieur des bras.

Observons d’un peu plus près ces méridiens.

Si l’on prend le méridien des poumons, il démarre dans le creux qui est situé sous la clavicule. Vous pouvez stimuler régulièrement ce point par des vibrations en le tapotant avec votre poing ou vos doigts afin de tonifier votre énergie et renforcer votre système immunitaire. Le méridien passe également par l’intérieur de l’épaule. Il est donc intéressant de pratiquer régulièrement des rotations des épaules afin d’ouvrir le méridien et laisser l’énergie circuler plus librement à l’intérieur, afin que l’énergie ne reste pas « coincée » dans l’articulation. Il y a un autre point intéressant : positionnez un doigt sur votre poignet dans l’alignement de votre pouce et bougez votre poignet. Vous sentirez sous votre doigt un petit creux s’ouvrir et se fermer : vous êtes sur un point d’acupuncture du méridien des poumons. Là aussi, vous pouvez régulièrement pratiquer des rotations des poignets pour laisser l’énergie circuler plus facilement. Enfin, le méridien se termine à l’angle de l’ongle du pouce. Vous pouvez masser et stimuler ce point.

Observons maintenant le méridien du cœur : il démarre sous l’aisselle. Il est facile à trouver : c’est le seul point à cet endroit du corps et il est souvent sensible voire douloureux. C’est un point intéressant à masser pour lutter contre la dépression. C’est aussi pour cela que, dans la posture Wuji, on demande toujours à avoir les aisselles ouvertes, afin que le 1er point du cœur ne soit pas fermé. Tout comme le méridien des poumons, celui du cœur descend et passe par le poignet. Positionnez un doigt sur celui-ci dans le prolongement de votre auriculaire. Bougez votre poignet et, à nouveau, vous sentirez un creux sous votre doigt : c’est un point d’acupuncture du cœur. Le méridien se termine sur l’auriculaire à l’angle de l’ongle. Lorsque vous avez un grand moment de stress, vous pouvez stimuler ces deux points (auriculaire et poignet), sur chaque main, pendant 2 à 3 min, cela vous aidera à vous calmer.

Enfin, le 3ème méridien Yin des bras est celui qui passe au centre, c’est le méridien du péricarde appelé également maître cœur. Sa fonction est de protéger le cœur. Lui aussi passe par le poignet, au centre intérieur. Ce point là est également intéressant à masser en cas de stress, en complément de ceux du cœur.

Voilà. C’était un petit tour rapide des 3 méridiens Yin du bras. Mais ces connaissances sont suffisantes pour bien pratiquer le Qi Gong. On ne nous demande pas une connaissance précise des points. Ce qui nous intéresse c’est de savoir dans quelles zones ils circulent. Ainsi, lorsque je pratique des mouvements avec mes bras, je sais que je stimule l’énergie de mon cœur, de mes poumons et celle du péricarde.

Article suivant : les 3 méridiens Yang des bras

Adopter une bonne posture pendant la méditation

Ouh la la  ! Cela fait un petit moment que je n’ai pas publié de vidéo. Difficile de tenir le rythme, surtout que j’essaie de ne pas être tout le temps le nez sur un écran !

Alors, aujourd’hui je vous poste une vidéo pour expliquer quelle posture adopter lorsqu’on médite en Qi Gong. Pour certains d’entre vous, cela sera juste une piqûre de rappel, mais pour d’autres, qui démarrent, cela peut être très intéressant.

(suite…)

La famille LIU

J’ai la chance d’avoir été formée en Qi Gong par le Dr LIU Dong et sa sœur, Maître LIU He. J’ai d’ailleurs obtenu le diplômé d’enseignante de Qi Gong Thérapeutique de leur école, l’école LING GUI.

Cela fait un petit moment que j’avais envie de vous parler d’eux. Ce week-end, Maître LIU He vient sur Toulouse pour un stage, alors c’est l’occasion de sauter le pas et de vous les présenter un peu.

(suite…)